Andersen Les cygnes sauvages contes enfants histoires enfants
Comptine pour enfants
Nouvelles comptines enfants
Rechercher une comptine
Comptines populaires
Berceuses pour enfants
Chansons pour enfants
Chants de noël
Comptines animaux
Comptines fêtes
Comptines de maternelle
Comptines pour bébé
Comptines jeu de doigts
Comptines à nombres
Comptines à chanter
Comptines en anglais
Comptines en allemand
Comptines en italien
Comptines en espagnol
Comptines de noël
Fables de La Fontaine
Fables
Chansons Disney
Contes enfants
Histoires enfants
Chansons série télé
Coloriage
Paroles chansons enfants
Jeux loisirs enfants
Carte anniversaire gratuite
Sites pour enfants
Partenaires

 

Andersen Les cygnes sauvages

contes enfants

Andersen Les cygnes sauvages contes enfants histoires enfants

Andersen Les cygnes sauvages contes enfants histoires enfants



Andersen Les cygnes sauvages


Dans un pays lointain vivait un roi qui avait onze fils et une fille qui avait reçu le nom d'Elisa. Les enfants vivaient heureux dans le château de leurs parents. Hélas ! Un jour, l'épouse du roi mourut.

Ce dernier prit en seconde noce une méchante femme qui étesta immédiatement les douze enfants. Pour se débarrasser
d'eux, cette vilaine reine décida d'envoyer la petite fille chez des paysans et dit au roi tant de mal de ses fils que le père s'en désintéressa.

Mais cela ne lui suffit pas, elle voulait les éloigner définitivement.

C'est ainsi qu'un jour, elle leur jeta un sort, car elle était aussi une sorcière, en disant :

" Soyez transformées en oiseaux, et perdez la parole !"

Les princes devinrent alors onze beaux cygnes sauvages qui s'envolèrent aussitôt.

Quand Elisa eut quinze ans, son père la fit chercher car il voulait revoir sa fille. La reine s'arrangea pour la rencontrer en premier :

elle badigeonna de brou de noix et lui emmêla tellement les ccheveux que son père ne la reconnut pas.

Toute triste, la fillette quitta le château et marcha toute la journée à travers champs.

Le soir venu, elle arriva dans une grande forêt où elle s'endormit.

A son réveil, elle découvrit une source d'eau claire.

Elle s'approcha de l'eau et s'y plongea. Elle redevint la belle princesse qu'elle était. Rencontrant une femme très âgée, Elisa lui demanda si elle n'avait pas vu onze princes chevauchant dans la forêt. La vieille femme lui répondit que non mais, qu'en revanche, elle avait vu onze cygnes avec des couronnes d'or sur la tête au bord de l'eau. L'enfant suivit le fleuve jusqu'à son embouchure et arriva au bord de la mer.

Sur la plage elle trouva onze plumes de cygnes blanches dont elle fit un bouquet. Au crépuscule, Elisa vit onze cygnes sauvages avec des couronnes d'or voler comme un long ruban blanc.

Les cygnes vinrent se poser à côté d'elle et dès que le Soleil fut couché, leurs plumes se détachèrent. Redevenus onze beaux princes, ils se firent reconnaître de leur belle et grande soeur.

L'aîné expliqua à Elisa qu'ils ne reprenaient forme humaine
qu'à la nuit tombée. Il ajouta : " Nous habitons de l'autre côté de la mer et nous ne pouvons revenir que pendant onze jours dans notre cher pays. "

Elisa et ses frères de partir ensemble. Ils fabriquèrent un filet en osier pour transporter Elisa, et, le jour venu, s'envolèrent en

tenant le filet dans leur bec. Ils volèrent toute la journée. Bien que le poids d'Elisa ralentissait leur vol, ils atteignirent l'îlot avant la nuit. Ils étaient très fatigués. Très vite tout le monde s'endormit. Elisa rêvait de pouvoir délivrer ses frères lorsque, durant son sommeil, la fée Morgane lui apparut et lui dit ceci :

" Tu pourras sauver tes frères en leur tissant à chacun une
cotte de mailles faite avec des orties. Mais attention, tant que ce travail ne sera pas terminé, tu ne devras pas parler, sinon ce serait leur mort. "

Aussitôt, Elisase mit au travail et tressa les cottes jusqu'à s'en brûler les mains. Un roi qui chassait par là, découvrit cette belle jeune fille en plein travail et lui demanda ce qu'elle faisait là.

Elisa ne voulut pas répondre car elle savait que si elle prononçait, ne fusse qu'un seul mot, ses frères mourraient.

Emu par le désarroi de la princesse, le souverain décida
alors de l'emmener dans son château. Peu après, ils se marièrent. Comme Elisa pleurait et se lamentait, le roi eut
l'idée de lui faire apporter les orties déjà filées et les cottes de mailles qui étaient terminées, espérant ainsi la distraire.

De son côté, le conseiller de la cour se demandait si cette
jeun fille muette n'était pas une sorcière. Il en parla au roi qui ne voulut rien entendre. Toutes les nuits, Elisa travaillait à ses cottes; Un jour, elle n'eut plus assez d'ortie et décida d'aller jusqu'au cimetière pour en cueillir. Le conseiller, qui la surveillait, en parla au roi et lorsque la jeune femme sortit pour cueillir à nouveau des orties, celui-ci la suivit à son tour.

L'apercevant non loin des sorcières du cimetière qui attrapaient des crapauds pour leurs potions magiques, le roi pensa qu' Elisa était aussi une sorcière.

Accusée de sorcière, elle fut condamnée à mourir sur le bûcher. Dans son cachot, on lui donna les cottes de mailles
et le reste de la botte d'ortie ; la princesse put ainsi poursuivre son travail malgré le peu d'espoir qu'elle avait de jamais revoir ses frères. Le jour prévu pour l'exécution, ces derniers, qui l'avaient retrouvée, se transformèrent à nouveau en cygnes sauvages et se mirent à voler au-dessus du chariot qui emmenait Elisa au bûcher.

Pâle comme une morte, la jeune reine, les cheveux en désordre, continuait à tisser désespérément la dernière cotte. " Regardez la sorcière !

Déchirez son tissu magique ! " criait la foule. Des gens s'approchèrent pour lui arracher l'étoffe lorsque soudain,
onze cygnes blancs vinrent se poser autour d'elle.

Ne serait-elle pas innocente, se demanda alors la foule ?

Elisa eut juste le temps de lancer les onze cottes de mailles

sur les cygnes qui se transformèrent aussitôt en beaux jeunes

gens. Seul le dernier garda une aile de cygne car il manquait une manche à son vêtement. La jeune reine s'écria :

" Enfin, je peux parler et proclamer mon innocence.

- Oui, notre soeur est innocente ! ", confirma l'aîné des frères qui raconta toute leur longue histoire. Le roi, radieux de retrouver sa jeune femme, lui offrit une plume de cygne qui flottait dans l'air. Les cloches se mirent à sonner. Le roi et Elisa, accompagnés des onze beaux princes, reprirent le chemin du château pour une grande fête qui dura onze jours et onze nuits.






Lue 7844 fois !


Commentaires sur cette comptine :

--> Pas de commentaires actuellement alors n'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette page.

Vous avez un commentaire sur cette comptine ou une suggestion alors n'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette page.


Andersen Les cygnes sauvages contes-enfants histoires enfants
Andersen Les cygnes sauvages contes-enfants histoires enfants
 

 

    Classement de sites - Inscrivez le vôtre!