Perrault Le Petit Poucet contes enfants histoires enfants
Comptine pour enfants
Nouvelles comptines enfants
Rechercher une comptine
Comptines populaires
Berceuses pour enfants
Chansons pour enfants
Chants de noël
Comptines animaux
Comptines fêtes
Comptines de maternelle
Comptines pour bébé
Comptines jeu de doigts
Comptines à nombres
Comptines à chanter
Comptines en anglais
Comptines en allemand
Comptines en italien
Comptines en espagnol
Comptines de noël
Fables de La Fontaine
Fables
Chansons Disney
Contes enfants
Histoires enfants
Chansons série télé
Coloriage
Paroles chansons enfants
Jeux loisirs enfants
Carte anniversaire gratuite
Sites pour enfants
Partenaires

 

Perrault Le Petit Poucet

contes enfants

Perrault Le Petit Poucet contes enfants histoires enfants

Perrault Le Petit Poucet contes enfants histoires enfants



Perrault Le Petit Poucet




Il était une fois un bûcheron et une bûcheronne qui habitaient dans

une toute petite maison au milieu d'une grande forêt. Ils avaient

sept garçons, et leur dernier fils était si petit à la naissance qu'on

l'avait surnommé le Petit Poucet. Ils étaient très pauvres et

n'avaient pas toujours assez à manger. Caché sous la table, il

entendit un soir son père dire à sa mère :

" Nous n'avons plus un seul morceau de pain, et je n'ai pas trouvé

de travail. Nous ne pouvons plus nourrir nos enfants. Demain nous

les emmènerons ramasser du bois dans la forêt et nous les

perdrons. Le Petit Poucet alla vite dehors ramasser des petits

cailloux blancs. Il en remplit ses poches et alla se coucher.

Le lendemain matin la mère réveilla les enfants en leur disant :

" Venez vite nous aider à ramasser du bois dans la forêt. Ils

partirent tous. Le Petit Poucet marchait en dernier, et il semait

ses cailloux, pour être sûr de pouvoir retrouver la route le soir.

Quand ils furent arrivés au milieu de la forêt, le père leur dit :

" Je vais aller couper du bois plus loin avec votre mère. Faites

des fagots avec des brindilles et attendez-nous pour rentrer."

Les enfants ramassèrent beaucoup de bois. Mais à la fin de la

journée, la nuit commençait à tomber et les parents n'étaient

toujours pas là. On entendait le bruit des animaux nocturnes

et les enfants commençaient à avoir peur.

" Nous sommes perdus, crièrent-ils en pleurant. Nous allons

être dévorés par les loups !

- Ne vous en faites pas , dit le Petit Poucet. Suivez-moi, je vais

vous ramener à la maison. " Et comme les petits cailloux blancs

brillaient à la lumière de la lune, ils purent rentrer sans difficulté

à la maison. Leurs parents furent tout contents de les retrouver :

on venait de leur apporter un gros morceau de pain et ils étaient

ravis de le partager avec leurs enfants.

Mais une semaine plus tard, la nourriture manqua de nouveau.

Et le Petit Poucet entendit que ses parents voulaient encore

les perdre. Mais ce jour-là, la porte de la maison étaient fermée

et il ne put aller ramasser des cailloux.

" Cela ne fait rien, se dit-il, je sèmerai demain matin les miettes

de ma tartine. " Et le lendemain, il fit tomber des petites miettes

de pain tout le long du chemin.

Quand ils furent arrivés au milieu de la forêt le père leur dit :

" Je vais aller couper du bois plus loin avec votre mère. Faites

des fagots avec des brindilles et attendez-nous pour rentrer. "

Les enfants ramassèrent beaucoup de bois. Mais en fin de

journée, la nuit commençait à tomber et les parents n'étaient

toujours pas là. On entendait les bruits des animaux nocturnes

et les enfants commençaient à avoir très peur.

" Nous sommes perdus. Nous allons être mangés par les

loups, crièrent-ils en pleurs !

- Ne vous en faites pas, dit le Petit Poucet. suivez-moi, je vais

vous ramener à la maison. Mais les oiseaux avaient mangé

toutes les miettes de pain et le Petit Poucet ne put retrouver

son chemin. Alors il grimpa en haut d'un arbre pour voir s'il

n'apercevait pas la lumière d'une maison. Il fut tout content

d'en apercevoir une qui n'était pas très éloignée, et il y conduisit

ses frères. Ils frappèrent à la porte :

" Qui est là ? demanda la voix d'une dame.

- Nous sommes sept petits garçons perdus. Pouvez-vous nous

abriter pour la nuit ?

- Mes pauvres enfants, vous êtes dans la maison de l'ogre ! Il va

vous dévorer si vous restez ici.

- Mais si nous restons dans la forêt, nous serons mangés par les

bêtes féroces.

- Je vais essayer de vous cacher. Allez vite au fond de la grande

armoire. " Un peu plus tard l'ogre rentra chez lui. Il renifla très fort

et il dit : " Ca sent la chair fraîche !

- C'est le gigot que je t'ai préparé, dit la femme en le posant sur

la table. " L'ogre dévora le gigot, puis les deux jambons et les

six saucissons qui étaient dans le garde-manger. Mais il continua

à renifler :

- Tu me caches quelque chose ! cela sent la chair fraîche ! " Et en

fouillant dans la pièce, il finit par découvrir le Petit Poucet et ses

frères.

" Miam ! Sept petits garçons ! Je vais les dévorer tout de suite !

- Tu as tort, lui dit sa femme. Tu as bien mangé. Tu vas avoir une

indigestion. Tu ferais mieux de les garder pour ton déjeuner de

demain. Je vais aller les coucher là-haut, et tu les mangeras

demain. " Et la femme de l'ogre installa le Petit Poucet et ses

frères dans un grand lit. Il y avait un autre lit dans la pièce, où

dormait les sept filles de l'ogre, qui avaient toutes une couronne

sur la tête. Avant de s'endormir, le Petit Poucet retira son bonnet

celui de ses frères, et les mit aux petites ogresses, et il se coiffa

ainsi que ses frères avec les couronnes. Au milieu de la nuit,

l'ogre se réveilla et se dit : " J'ai eu tort de ne pas tuer ces petits.

garçons tout de suite. Je vais prendre mon grand couteau et les

tuer maintenant. " Il alla dans la chambre et se dirigea vers le lit

des garçons. Au moment où il allait leur couper la tête, il sentit

les couronnes : " je suis vraiment fatigué ! J'allais tuer mes filles !

Il alla à l'autre lit, sentit les bonnets et coupa le cou de tous les

enfants. Puis il se recoucha. Dès qu'il fit jour, le Petit Poucet

réveilla ses frères et leur fit quitter la maison.

Et ils partirent vite vers la forêt. Quand l'ogre se réveilla et qu'il

se rendit compte qu'il avait tué ses filles, il se mit très en colère.

Il chaussa ses bottes de sept lieues et il partit à la poursuite des

garçons. Mais quand ceux-ci entendirent son pas, ils se

cachèrent sous un rocher. Et l'ogre qui était fatigué de chercher

finit par s'endormir. Le Petit Poucet s'approcha alors de lui, et lui

retira tout doucement ses bottes. C'étaient des bottes magiques :

dès qu'il les enfila, elles prirent la taille de son pied. Il partit vite

pour le château du roi, qui avait besoin d'un messager. Le roi fut

si content des services du Petit Poucet qu'il lui donna un grand sac

d'or.

Alors le Petit Poucet vint rechercher ses frères et les ramena à la

maison. Et avec toutes les richesses que le roi leur avait données,

ils vécurent tous heureux et n'eurent plus jamais faim.






Lue 10782 fois !


Commentaires sur cette comptine :

--> Pas de commentaires actuellement alors n'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette page.

Vous avez un commentaire sur cette comptine ou une suggestion alors n'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette page.


Perrault Le Petit Poucet contes-enfants histoires enfants
Perrault Le Petit Poucet contes-enfants histoires enfants
 

 

    Classement de sites - Inscrivez le vôtre!