Grimm Le loup et les sept petits chevreaux contes enfants histoires enfants
Comptine pour enfants
Nouvelles comptines enfants
Rechercher une comptine
Comptines populaires
Berceuses pour enfants
Chansons pour enfants
Chants de noël
Comptines animaux
Comptines fêtes
Comptines de maternelle
Comptines pour bébé
Comptines jeu de doigts
Comptines à nombres
Comptines à chanter
Comptines en anglais
Comptines en allemand
Comptines en italien
Comptines en espagnol
Comptines de noël
Fables de La Fontaine
Fables
Chansons Disney
Contes enfants
Histoires enfants
Chansons série télé
Coloriage
Paroles chansons enfants
Jeux loisirs enfants
Carte anniversaire gratuite
Sites pour enfants
Partenaires

 

Grimm Le loup et les sept petits chevreaux

contes enfants

Grimm Le loup et les sept petits chevreaux contes enfants histoires enfants

Grimm Le loup et les sept petits chevreaux contes enfants histoires enfants



Grimm Le loup et les sept petits chevreaux




Il était une fois, une maman chèvre qui habitait avec ses sept

enfants dans une grande maison près de la forêt. Elle était très

isolée et loin du village. Un jour elle leur dit : "Il n'y a plus beaucoup

de provisions. Il faut que j'aille au village faire des courses. Vous

allez rester bien sagement à la maison et vous n'ouvrirez la porte à

personne jusqu'à mon retour. Attention ! Un très méchant loup

habite la forêt, il ne faut surtout pas le laisser entrer : il vous

dévorerait tous !

- Promis, maman ! Nous serons très sages ", répondirent les petits

chevreaux. Maman chèvre a pris son panier sous sa patte, a fermé

la porte et est partie. Mais le loup qui guettait dans la forêt a vu que

les chevreaux étaient seuls et il s'est dit :

" Mmm, moi qui avais faim, je vais pouvoir faire un bon déjeuner.

Sept petits chevreaux bien gras ! Quel régal ! Il a été frapper à la

porte et il adit avec sa grosse voix : "Je suis votre maman chèvre,

ouvrez-moi vite !"

Mais les petits chevreaux répondirent : "Non, tu n'es pas notre

maman chèvre ! Notre maman chèvre a une voix toute douce !

Et toi tu as une vilaine grosse voix ! Tu es le loup ! Va-t-en !"

Alors le loup alla vite au village, se précipita chez l'épicier et lui

vola un pot de miel. Il avala tout le pot et il revint frapper à la porte

des petits chevreaux. Et avec une voix toute douce, il dit :

"Je suis votre maman chèvre, ouvrez-moi vite !".

Mais il avait posé sa patte contre le carreau de la fenêtre. Et les

petits chevreaux répondirent :

"Non, tu n'es pas notre maman chèvre. Notre maman chèvre a

une jolie patte blanche. Et toi tu as une vilaine patte noire. Tu es

le loup ! Va-t-en ! Mais le loup courut de nouveau au village, il alla

chez le boulanger et il lui vola de la farine. Il couvrit sa patte de

farine et il revint frapper à la porte des petits chevreaux. "Je suis

votre maman chèvre, ouvrez-moi vite !, dit-il. Et comme il avait

une voix toute douce et une patte toute blanche les petits chevreaux

ouvrirent la porte. Lorsqu'ils virent qu'ils avaient ouvert au loup, ils

hurlèrent de peur et ils se dépêchèrent de se cacher dans la

maison : le premier se cacha sous le lit, le second sous la table,

le troisième derrière les rideaux, le quatrième dans la grande

horloge, lecinquième dans la baignoire, le sixième derrière la

porte, le septième sous la commode.

Mais le loup les trouva tous et les dévora tous le suns après les autres,

sauf celui qui était caché dans la grande horloge. Un peu plus tard,

maman chèvre rentra du marché. Et en cria : "Mais que se passe-t

-il ? Petits chevreaux, où êtes-vous ? Répondez-moi !" Alors le petit

chevreau qui était au fond de la grande horloge sortit de sa cachette

et lui raconta tout ce qui était arrivé.

"Ne t'en fais pas, dit la maman. J'ai aperçu le loup qui dormait près

de la rivière. Nous allons sauver tes frères et tes soeurs. Va vite me

chercher mes affaires de couture : mes ciseaux, du gros fil et une

aiguille." Le petit chevreau se dépêcha d'obéir. Maman chèvre et

le petit chevreau partirent alors pour le bord de la rivière.

Avec ses grands ciseaux, maman ouvrit le ventre du loup : cric ! crac !

cric ! Tous les petits chevreaux sortirent un à un, ils s'ébrouèrent et

ils étaient bien content de se retrouver dehors !

Maman chèvre leur dit : "Que chacun d'entre vous m'apporte une

grosse pierre, bien ronde et bien lourde." Tous les petits chevreaux

partirent chercher des pierres et ils les rapportèrent à leur maman.

La maman mit toutes les pierres dans le ventre du loup, puis elle le

recousit avec son gros fil. Le loup dormait si profondément qu'il ne

le sentit même pas ! "Maintenant, mes enfants, nous allons vite rentrer

à la maison avant que le loup se réveille !"

Les petits chevreaux ne se le firent pas dire deux fois, et ils

partirent vite avec leur maman. Un peu plus tard, le loup se réveille.

Il se sentait très lourd... Il se dit :"J'ai vraiment mangé trop de petits

chevreaux pour mon déjeuner ! Je ferais mieux d'aller boire un peu !

Cela m'aidera à digérer !"

Et le loup se pencha au-dessus de la rivière. Mais comme les pierres

étaient très lourdes, il tomba au fond et se noya. Et l'on n'a plus

jamais entendu parler de ce méchant loup-là.








Lue 11997 fois !


Commentaires sur cette comptine :

Le 10.11.2010 par momo

bravo


Vous avez un commentaire sur cette comptine ou une suggestion alors n'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette page.


Grimm Le loup et les sept petits chevreaux contes-enfants histoires enfants
Grimm Le loup et les sept petits chevreaux contes-enfants histoires enfants
 

 

    Classement de sites - Inscrivez le vôtre!